INTERVIEW - Efficacité des portails d’annonces, perception des agents immobiliers sur la géolocalisation, budget alloué à la publicité… La seconde édition d’ImmOpinion étudie avec précision les préférences des professionnels en matière de communication online. Sans dévoiler tous les résultats de l’étude, qui fait l’objet d’une restitution payante, Isabelle Vrilliard, directrice d’ImmOpinion, décrypte quelques uns des enseignements majeurs avec ImmoMatin !

Bien'Ici est attendu au tournant, Isabelle Vrilliard, ImmOpinion

Bien'Ici est attendu au tournant, Isabelle Vrilliard, ImmOpinion, source : Avendrealouer

ImmoMatin - Quel est l’intérêt de l’étude ImmOpinion ?

Cette année, environ 400 responsables d’agences et négociateurs travaillant dans des agences indépendantes, des réseaux de franchises ou de mandataires ont répondu au questionnaire. C’est 10 % de plus que l’an dernier. C’est une progression que l’on peut attribuer au fait qu’il n’existe pas, à ma connaissance, d’études portant sur les pratiques en matière de marketing digital et donnant la parole aux professionnels de terrain. Alors que le secteur de l’immobilier a finalement été l’un des premiers à être ubérisés – que ce soit par le rôle du particulier ou par le digital – il me semble intéressant d’analyser les usages des professionnels en matière de communication online.

 

ImmoMatin - Quelles sont les nouveautés de cette 2e édition ?

Cette année, nous avons dédié davantage de questions aux réseaux de franchise et de mandataires. Nous avons notamment interrogé les professionnels sur les critères qui les encourageaient à rejoindre une enseigne, sur les recommandations qu’ils feraient à ceux qui souhaiteraient s’adosser à un réseau… Leurs réponses ont été mises en forme au sein de classements. Certains sujets ont, par ailleurs, été creusés. C’est le cas de la géolocalisation, qui s’installe doucement dans la sphère de l’immobilier, même si elle rencontre des freins. Nous avons enfin interrogé les professionnels sur leur perception du portail Bien’Ici, qui a récemment fêté son premier anniversaire.

 

ImmoMatin - Bien’Ici a t-il trouvé sa place sur le marché ?

Oui, Bien’Ici est même entré à une place honorable ! Je le vois comme un nouvel entrant, dans un marché qui lui veut globalement du bien. Mais, comme tous les portails d’annonces, celui-ci se heurte à la difficile acquisition d’audience, un critère étroitement lié à l’efficacité aux yeux des professionnels interrogés. La cinquantaine de verbatims que nous avons récoltés de nos sondés sur Bien’Ici mettent en lumière qu’il est attendu au tournant, d’autant qu’il revêt une dimension « politique » sur le marché.

 

 

>> Lire l'intégralité de l'interview sur ImmoMatin.com